Remarques et analyse sur le Conseil national du PCF de juin 2017.

image_pdfimage_print

La discussion du Conseil national du PCF des 23 et 24 juin a concerné 58 intervenants. J’ai essayé d’analyser les thématiques abordées par les intervenants en fonction d’une grille d’analyse ci-jointe.
Cette analyse rencontre plusieurs limites : la construction de la grille est subjective et mes critères ne sont pas forcément pertinents, de même que l’affectation thématique que j’ai réalisée en lisant les interventions. Les interventions dans un Conseil national du PCF sont, comme dans toute structure de pouvoir, codées : dans le résumé imposé, les intervenants ne choisissent qu’une partie de leur intervention. Ils l’édulcorent parfois pour tenir compte des réactions dans leur entourage politique de la part des lecteurs de cette discussion.
Comme toujours dans les moments de crise dans une structure, la première discussion voit souvent une position prudente de réserve des principaux dirigeants, qui laissent les éventuels opposants « se découvrir », pour pouvoir mieux leur répondre plus tard.
Ces réserves faites, on peut estimer que la tonalité générale de ce Conseil national a été critique. Sous diverses formes, les critiques sur la séquence politique qui vient de s’écouler se retrouvent explicitement dans près de la moitié des interventions (26 intervenants sur 58). Dans la grille d’analyse, elles apparaissent ainsi : non-satisfaction campagne électorale : 12 / critique PCF positions politiques : 7 / critique PCF positions union : 4 / critique PCF positions fond propositions : 6 / critique PCF positions fond communisme : 1.

Un nombre non-négligeable d’intervenants critique ouvertement Jean-Luc Mélenchon et la France Insoumise : cela se retrouve explicitement dans 10 interventions
(critique JLM union : 6 / critique JLM positions : 5 ) mais de manière détournée dans beaucoup d’autres, au travers de la critique générale de la conduite de la campagne électorale par la direction du PCF.

L’exigence de voir établi un bilan critique de la période écoulée est très forte et se retrouve chez 16 intervenants, soit près 30 % (demande de bilan : 14 / demande de démission ou similaire : 3).

La nécessité de voir intervenir des changements ou transformations est notée comme importante, voire générale.
Elle se manifeste sous plusieurs formes : une première série de souhaits de transformation au niveau du PCF lui-même, soit au niveau des pratiques politiques, du fonctionnement, de la communication du parti, et ce, chez près de la moitié des intervenants : 28 sur 58 (solution pratiques politiques PCF : 9 / solution fonctionnement PCF : 14 / solution communication PCF : 5). L’interprétation des souhaits de cette première catégorie est complexe : souhaits de véritables transformation, souhaits de modifier la forme pour ne pas toucher au fond, à la stratégie ou la doctrine ?
Une deuxième série de souhaits ou d’exigences s’exprime sur un plan fondamental. Il y a une forte demande de réflexion ou de changements sur le fond : la stratégie (12 mentions), la demande d’approfondissement sur la quesiton du communisme est très forte : 17 sur 58 soit près de 30 %.
Ces attentes se traduisent explicitement dans 10 interventions par un souhait d’une modification importante du mode de préparation du futur Congrès.
Je n’ai pas traité des parties d’intervention « convenues » : remerciements aux militants, félicitations aux députés élus (à noter que personne n’a relevé que 6 d’entre eux sur 11 ne l’ont été que parce que la France insoumise avait décidé de ne pas présenter de candidats contre eux).
Nous analyserons dans un prochain la manière dont ces attentes diverses sont traitées dans la résolution politique adoptée par le CN (le résultat du vote ne figure pas sur le site pcf.fr).

Jean Sandétour – juillet 2017

ANNEXE : Grille de lecture discussion du CN du PCF des 23-24 jjuin 2017 ; 58 intervenants sur 160 membres élus.

CRITIQUES : Simple constat d’échec : 7 / Simple constat d’image : 0 / satisfaction campagne électorale : 7 / auto-satisfaction sur nos propositions : 3 / non-satisfaction campagne électorale : 12 / critique PCF positions politiques : 7 / critique PCF positions union : 4 / critique PCF positions fond propositions : 6 / critique PCF positions fond communisme : 1 / non-critique PCF positions politiques : 0 / non-critique PCF positions union : 0 / non-critique PCF positions fond : 0 / demande de bilan : 14 / demande de démission ou similaire : 3 / critique des deux dernières années : 2 / critique depuis 2012 1 / critique depuis 1995: 0

FAUTES AUX AUTRES : critique JLM union : 6 / critique JLM positions : 5 / admiration JLM union : 3 / admiration JLM positions : 1 / faute aux médias : 0 / faute aux capitalistes : 5 / faute à Macron / faute à PS : 1

L’AVENIR : solution pratiques pratiques PCF : 9 / solution fonctionnement PCF : 14 / solution communication PCF : 5 / solution stratégie PCF : 12 / creuser communisme : 17 / reprendre textes ex-Congrès : 1 / préparer congrès formes différentes : 10 / solution la gauche : 4